Nuit noire de l'âme

Il est certain, à un moment de notre vie, la plupart d’entre nous traversent ce phénomène connu sous le nom de la nuit noire de l’âme ou nuit obscure de l’âme.

Évidemment, nous essayons de l’éviter, de la fuir, de faire mine d’être heureux, d’être toujours souriant, mais rien y fait, elle est toujours là !

Quelques-uns recherchent un répit, un réconfort dans la pensée religieuse, d’autres se réfugient dans la philosophie spirituelle ou la psychologie, et les derniers cherchent un soulagement par la dépendance ou s’occupent l’esprit par des activités extérieures.

Est-ce que ce sont les bonnes méthodes ?

Peut-être.

Ce qui est sûr, c’est que nous sommes tous nés avec une âme, mais certains ne savent pas comment l’incarner et l’intégrer pleinement dans leur expérience humaine.

Et je vais même vous dire, la vérité, c’est que dans notre société actuelle, dans notre monde moderne, nous vivons centrés sur l’ego plutôt que centrés sur l’âme.

Bon, ok, ce n’est pas si récent que ça, car beaucoup de mystiques, de saints ou de chamans ont fait référence à cette lutte humaine centrée sur l’ego.

D’ailleurs l’une de ces personnes était Saint Jean de la Croix, un moine espagnol.

Pourquoi je vous parle de lui ?

Parce que c’est bien lui l’inventeur de ce terme « Nuit noire de l’âme « , et écrit ce célèbre poème  » Noche oscura  » qui est basé sur sa propre expérience mystique.

_Noche oscura de San Juan de la Cruz

Bon, faut savoir que de nos jours, cette expression est utilisée de manière beaucoup plus large.

Avant, ce terme était réservé aux personnes qui traversaient un voyage spirituel, maintenant, on a tendance à l’utiliser facilement lorsque l’on traverse de mauvais jours, une période de dépression, ou la mort d’un être cher.

Alors voyons ensemble ce qu’est vraiment la nuit noire de l’âme.

Qu’est-ce que la nuit noire de l’âme ?

Si vous êtes d’accord, on va se contenter d’une définition simple, sans termes sophistiqués, direct à l’essentiel.

Pour définir la nuit noire de l’âme, je dirai que c’est une période de désolation spirituelle totale, où l’on se sent complètement déconnecté avec une sensation de vide et dans laquelle on se sent complètement séparé de Dieu, de la Source, du Créateur. (Selon vos croyances)

Pour ceux qui la vivent, ils se sentent complètement perdus, désespérés, et rongés par la mélancolie.

Autant vous dire que c’est la loose…

Pour tout vous dire, la nuit noire de l’âme est parfois comparée à une grave dépression spirituelle.

De la souffrance sont sorties les âmes les plus fortes; les personnages les plus massifs sont brûlés de cicatrices.

–  Khalil Gibran

Pendant cette période, nous nous posons des questions comme :  » Pourquoi suis-je en vie ?  »  » Pourquoi les bonnes personnes souffrent-elles ?  »  » Qu’est-ce que la vérité ?  »  » Y a-t-il un dieu ou une vie après la mort ?  » et  » Quel est l’intérêt de vivre ?  »

Ah je vous l’ai dit, ce n’est vraiment pas le moment de faire de l’humour… (Sauf si je craque avant la fin)

Mais pour l’instant, je tiens bon, alors profitons-en pour voir les différences entre une nuit noire de l’âme et une dépression.

Est-ce que la nuit noire et la dépression sont la même chose ?

Très clairement, non.

Ce n’est pas la même chose bien que la dépression partage plusieurs caractéristiques avec le fait de vivre une expérience comme la nuit noire de l’âme.

Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit.

Khalil Gibran

La dépression est souvent traitée et même guérie avec des médicaments, une thérapie cognitivo-comportementale (TCC), mais également par des pratiques de pleine conscience ou encore des changements de vie.

Pour aller un peu plus loin, l’une des plus grandes différences entre les deux est que la nuit noire de l’âme est principalement une forme de crise spirituelle et existentielle, et qui ne peut être traitée par la thérapie ou la psychiatrie.

Au final, ceux qui traversent cette période ressentent un sentiment croissant de désespoir, de malaise, et de mal-être, et doivent donc découvrir que personne ne peut les sauver à part eux-mêmes.

C’est terrible de vivre une désolation psychologique et spirituelle, ce sentiment semble jamais se terminer, pourtant, il y a bien une lumière au bout du tunnel.

Il suffit juste de savoir où regarder…

Allé, je ne vous fais pas poirauter plus longtemps, découvrons maintenant les présages qui avertissent une nuit noire de l’âme.

7 signes qui annoncent la nuit noire de l’âme

Je suis une forêt, et une nuit d’arbres sombres : mais celui qui n’a pas peur de mes ténèbres, trouvera des rives pleines de roses sous mes cyprès.

Friedrich Nietzsche

Sans plus attendre, voici les 7 présages qui indiquent que vous pourriez traverser une nuit noire de l’âme.

1. Vous avez un sentiment douloureux d’impuissance et de désespoir.

2. Vous ressentez un profond sentiment de tristesse, qui frôle régulièrement avec le désespoir.

3. Votre volonté ou votre maîtrise de soi est affaiblie, cela rend toutes interactions difficiles.

4. Vous avez constamment l’impression d’être perdu ou condamné à une vie de souffrance ou de vide.

5. Vous avez un ressenti aigu d’indignité.

6. Vous avez envie d’un endroit éloigné, de vous isoler, de vous couper du monde.

7. Vous manquez d’intérêt et ne trouvez plus aucune joie dans les choses ou activités qui vous excitaient autrefois.

Si vous vous êtes reconnu parmi ces 7 présages, il est fort possible que vous traversiez cette expérience.

Cette souffrance est nécessaire, lorsque la nuit noire de l’âme se termine, votre vie est transformée et devient merveilleuse.

Vous avez certainement déjà entendu cette expression :  » Il faut souffrir pour être beau. « , et bien là, c’est un peu pareil, et je vous explique pourquoi.

Pourquoi souffrir est nécessaire ?

En me baladant sur les forums, j’entends souvent les gens parler de la nuit noire de l’âme comme un problème qu’ils doivent solutionner ou comme quelque chose qu’ils ont traversé à une époque et qui est à présent terminé.

Seulement, ce qu’ils pensaient avoir enduré n’était peut-être qu’un aperçu de l’obscurité en eux, surtout quand on sent l’ego qui parle, comme s’ils méritaient une médaille d’honneur.

Ne vous y trompez pas, la véritable nuit noire de l’âme vous change complètement, et lorsque vous en sortez, elle vous ôte quelque chose pour toujours, comme vos croyances, vos perceptions et dans quelques cas, votre ego.

Tenez par exemple, avez-vous déjà vu un papillon sortir de son cocon ? C’est une véritable lutte afin qu’il renforce ses ailes. S’il reçoit une aide extérieur, il ne pourra pas voler, car sa phase cruciale n’aura pas eu lieu.

Idem pour les arbres. Ils ont besoin de vent pour renforcer leur structure et ainsi rester debout.

Et bien considérez que la nuit noire est votre vent, votre cocon, vous vous débarrassez de l’ego pour vous incarner pleinement ici et maintenant.

Mais à quoi bon traverser tout cela si on ne connaît pas notre but dans la vie ?

Quel est le but de la vie ?

bonheur

Qu’est-ce qu’on peut se la répéter cette question et d’autant plus pendant cette nuit noire de l’âme.

Quel est l’intérêt de vivre ?

Vous pouvez passer vos journées à chercher une réponse de façon obsessionnelle, mais constaterez très vite que les réponses à une telle question sont très vastes.

Certains vont nous dire :

« Le but de la vie est de servir Dieu. »

D’autres encore diront :

« Ne cherchez pas, c’est le destin. »

Et peut être même avez-vous déjà entendu :

« Faites quelque chose de bien dans votre vie. »

Je ne vous cite que trois exemples parmi tant d’autres, il y en aurait des milliers d’autres possibles.

Mais alors, que devons-nous faire ?!

En fait, il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses. Ce n’est pas une question de qui a raison et qui a tort.

Suivez un chemin, même si vous finissez par vous rendre compte qu’il ne vous convient pas.

Empruntez-en un autre, puis un autre, tel un cycle qui se répète, vous finirez par suivre celui qui vous amènera à une signification satisfaisante pour vous.

La plupart des personnes n’arrivent pas à se remettre en question, à se poser les bonnes questions et chercher les réponses.

Le bonheur est accessible à tous.

Je vous en parle juste après.

C’est quoi le bonheur ?

Le bonheur n’est pas ceci ou cela, le bonheur EST.

Quand on vit une nuit noire de l’âme, on se rend compte que rien nous rend heureux , que ce soit sur le plan corporel, sexuel, émotionnel, matériel, social ni même spirituel.

C’est le début de la purification.

Conditionnement vs réalité

Réfléchissez à ça…

Depuis votre naissance, on vous conditionne à croire que l’argent vous rendra heureux, avoir une grande maison vous rendra heureux, avoir une bonne situation également, bref avoir la vie parfaite vous rendra heureux.

Mensonge !

Chaque fois que vous recherchez le bonheur, vous perdez la notion que celui-ci est déjà là, à cet instant même où vous lisez cette phrase, sans que vous ayez quoi que ce soit à faire.

Le bonheur EST.

Cela peut vous sembler ridicule, mais au fond, vous pourriez y sentir la vérité.

Si tel est le cas, la première couche de votre illusion vient d’être enlevé, félicitations !

L’esprit, l’éternel insatisfait

Notre esprit fait partie de l’évolution de notre développement, il nous protège, structure notre existence, et grâce à lui, nous pouvons expérimenter la beauté de la vie.

Mais il peut aussi être limité, et donc brider aussi notre raisonnement.

Pourquoi devrait-il y avoir un but dans la vie autre que celui d’être vivant ?

Pourquoi devons-nous chercher, trouver quelque chose plutôt que de simplement vivre chaque instant pleinement ?

Nous cherchons juste une réponse satisfaisante qui plaira à notre esprit.

C’est pour cela que je dis que le bonheur n’est pas ceci ou cela, mais que le bonheur EST.

La nuit noire de l’âme et l’éveil spirituel

L’être humain craint le changement, car il s’agit d’aller vers l’inconnu. C’est pour cette raison que nous avons besoin d’un éveil spirituel.

Saviez-vous que les éveils spirituels pouvaient se produire de trois manières ?

  1. La première manière est par ce que l’on appelle les enseignants spirituels.
  2. La seconde est par la démarche spirituelle de personnes profondément prêtes.
  3. Et la dernière est due à l’expérience de la vie.

Ces réveils spirituels arrivent après un diagnostic terminal, une expérience de mort imminente, la vieillesse, un accident physique, la perte d’un proche, une rupture amoureuse, la dépression, etc.

La nuit noire est un présage qui indique que nous ne pouvons pas continuer à vivre comme nous l’avons vécu.

Il ne peut y avoir de croissance, d’éveil, sans d’abord reconnaître notre déception existante.

Méditation nuit noire de l’âme

Maintenant, vous le savez, chaque expérience de nuit noire de l’âme est différente, il existe un point commun : le chemin d’initiation.

Vous êtes dans le noir pour comprendre ce qu’est la Lumière. Vous êtes déconnecté pour savoir ce qu’est la connexion.

Vous êtes perdu pour retrouver le chemin du retour à la maison.

Si ces explications ne résonnent pas en vous, ce n’est pas grave, car en fin de compte, vous le découvrirez par vous-même.

En revanche, si vous êtes encore en train de lire ces lignes, c’est que vous cherchez une aide supplémentaire.

L’expérience de la nuit noire de l’âme est complexe et profonde, elle ne peut être résolue en lisant trois lignes et une liste à puces en 5 étapes.

Je vous propose une méditation qui peut vous apporter un soulagement, faites-moi en part dans les commentaires.

Méditation nuit noire de l'âme
Méditation nuit noire de l'âme1

N’hésitez pas à faire cette méditation plusieurs fois, elle a été créée pour vous être bénéfique.

Pour conclure cet article, j’aimerais qu’à votre tour, vous partagiez votre expérience avec la nuit noire de l’âme afin d’aider les autres à se sentir moins seul.

Si vous avez besoin de plus de conseils, n’hésitez pas à consulter régulièrement ce site, ainsi que rejoindre le groupe privé Facebook.

Écrit par Jordan

Partagez cet article, choisissez votre plateforme !

Laisser un commentaire