contact defunt

Je vais vous raconter dans ce texte l’histoire d’un homme qui n’arrivait pas à se pardonner.

Il s’est trouvé trop lâche d’avoir toujours caché à sa meilleure amie les sentiments qu’il avait pour elle.

Il s’en voulait terriblement de lui avoir menti sur ses intentions, mais comment oser, alors qu’elle ne voyait qu’un autre ?

Je pense qu’une situation comme celle-ci n’est ni nouvelle ni unique malheureusement.

Il doit être dur d’aimer et désirer une personne qui nous considère comme un frère ou une sœur.

Contact avec Albert

Les premiers mots nous on fait douter. Avons-nous vraiment un contact avec la bonne personne ?

C’est moi qui aurait dû épouser ta mère, ton père n’était qu’un alcoolo égoïste. Un salaud qui la trompait. J’aimais ta mère, mais elle n’a jamais su se détacher de ton père. J’aurais même accepté de t’adopter, tu aurais été ma fille, j’aurais pris soin de toi. On aurait même pu avoir d’autres enfants.

Je demande à Alisson de lui poser une question qui nous permettrait de l’identifier, elle lui demande donc quel cadeau il a fait à sa mère.

Je lui ai offert ce bijoux, celui de ma mère.

C’est bien ça, Alisson en est certaine, c’est bien lui.

Il a offert à sa mère un bijoux, plus précisément un collier qui avait appartenu à sa mère. Nous voulons encore creuser, être sûres toutes les deux, car les révélations sont importantes. Il nous parle donc de lui.

Je n’ai jamais été marié, je ne suis pas resté seul pour autant, mais je voulais rester libre au cas où ta mère se serait décidée à me voir autrement qu’un frère.

Je n’ai pas eu d’enfant non plus, je n’arrivais pas à créer la vie que je souhaitais avec Lucie, avec une autre femme.

Alisson lui demande quelle particularité il avait.

Je ressens un handicap, mais pas physique, je creuse un peu plus en lui demandant s’il était bègue ou s’il avait un problème d’élocution.

Effectivement Albert est illettré et a de gros soucis de langage, on le comprenait difficilement.

Alisson, très étonnée par les révélations que lui fait Albert sur ses sentiments cachés, va même jusqu’à téléphoner à sa mère pour vérifier certaines choses dites par Albert.

Nous avons été très consciencieuses dans les détails.

Il a rencontré Lucie par le biais de son ami qui était, je vous le donne en mille, le papa d’Alisson. Deux amis amoureux de la même femme.

Il était fou d’elle et la voyait vivre une relation avec son ami qui lui ne semblait pas prendre conscience de la chance qu’il avait de l’avoir auprès de lui.

Albert était rempli de colère, de rancœur et je vous assure que ce cocktail n’a pas le goût d’un sexe on the beach, mais se rapprocherait plus d’un molotov.

Quand nous sommes trop dans le mental, que nous ne lâchons pas prise sur les choses que nous ne pouvons contrôler, on se ronge de l’intérieur à en devenir dingue.

Albert s’est laissé ronger par sa jalousie, son regret de ne pas avoir essayé, de ne pas avoir dit les choses plus clairement. Il se demandait sans cesse, et si j’avais osé, si j’avais été moins lâche ?

Il se rejouait ses souvenirs avec Lucie espérant qu’à force, il pourrait en changer le contenu, se rendre plus audacieux, plus fort etc…

S’il avait pu lâcher prise quand il était encore en vie ou même se pardonner de ne pas avoir tenté sa chance, il aurait pu faire ce dernier voyage plus facilement.

Mais Tout Est Parfait, et son parcours l’est aussi, il en sortira grandit spirituellement.

Je vous rassure, la continuité de cette histoire est belle et j’adore les happy ends, je tenais à vous la raconter, car je trouve important le message qu’elle envoie.

La belle surprise lorsqu’il accepta enfin de passer à la Lumière, fût de le voir accueillit par son ami, le papa d’Alisson.

Comme quoi de l’autre côté, quand nous laissons notre corps mental et émotionnel, plus rien n’a la même gravité même ce que nous pourrions voir comme de l’injustice, de la trahison.

Alors détendez-vous, c’est juste une vie, un court instant dans tout ce que notre âme va entreprendre, dans sa grande virée vers l’accomplissement.

Écrit par Cindy

Partagez cet article, choisissez votre plateforme !

Laisser un commentaire